help-avocat-recuperer-permis-conduire-dehan-schinazi

Irlande : 40 000 titulaires du permis mis dos au mur par le Brexit

Date FLA, Article modifié le

En Grande-Bretagne, la situation risque de poser des problèmes aux centres de délivrance des permis de conduire. En effet, environ 40 000 automobilistes irlandais titulaires d’un permis de conduire britannique devront changer de permis pour ne pas conduire illégalement en cas de Brexit sans accord.

 

Un permis de conduire moins onéreux et valide plus longtemps

Si près de 40 000 conducteurs irlandais ont privilégié le permis de conduire britannique au permis irlandais, c’est parce que celui-ci offrait l’avantage d’être moins onéreux et d’être valide plus longtemps. C’est par exemple le cas de John qui, comme en témoigne RFI, a toujours conduit avec un titre britannique. « Je suis citoyen irlandais, mais je suis né en Irlande du Nord et j’ai vécu pendant 17 ans en Angleterre« , expose le septuagénaire.

 

« Ce n’est pas très arrangeant »

Carmel, l’épouse de John, a poussé son mari a changé le plus vite possible son permis s’il veut pouvoir continuer à conduire légalement en cas de no deal. « Il doit ramener un certificat médical« , expose-t-elle. « Ensuite, il y a ce formulaire administratif à remplir. Ce n’est pas très arrangeant. Cela fait des années qu’on utilise ce permis« .

 

Un changement à 55 euros

Ces titulaires d’un permis britannique ont des profils variés : personnes âgées, travailleurs frontaliers (l’île est politiquement divisée entre la république d’Irlande, un État indépendant occupant la majeure partie du territoire, et l’Irlande du Nord, une nation constitutive du Royaume-Uni occupant le nord-est de la région), jeunes binationaux… Pour tous ceux-là, il en coûtera 55 euros pour changer de permis de conduire – s’ils y parviennent à temps.

 

Car en Irlande, les employés devant gérer ces échanges se disent dépassés. « En octobre [2019], tous les centres ouvriront 7 jours sur 7 pour faire face aux 700 demandes quotidiennes attendues« , explique RFI. De quoi donner quelques sueurs froides à Dublin et Belfast…




Date FLA, Article modifié le