dehan-schinazi-avocat-permis-conduire-radar-drone

Radar drone : les tests ont commencé dans l’Essonne

Date Yohan Dehan,

Dans le département de l’Essonne, les gendarmes ont officiellement lancé l’expérimentation de la verbalisation par drone… et l’efficacité semble être redoutable.

 

Drone, joystick et retrait de points

Le drone est de plus en plus utilisé par les forces de l’ordre – et à ce jeu-là, les usagers de la route en infraction ne sont pas en reste. Le mercredi 15 mai au matin, les autorités essonniennes ont fait voler pour la première fois l’un de ces engins au-dessus d’une portion d’autoroute. Joystick à la main, un CRS dirige le drone relié à sa tablette, puis zoome sur l’écran. « Là, on a une moto qui vient de commettre une infraction de chevauchement de ligne continue et casque noir« , commente-t-il aux journalistes d’Europe 1 ayant suivi l’opération.

 

Quentin, l’un des motards verbalisés par drone, devra pour sa part s’acquitter d’une amende de 90 euros associée à un retrait de 3 points sur son permis de conduire.

 

« Un amplificateur pour les yeux de l’agent verbalisateur »

En l’espace de deux heures, ce sont plus de 30 motards qui ont été verbalisés grâce au drone, soit bien plus que lors d’un contrôle normal. « C’est un amplificateur pour les yeux de l’agent verbalisateur« , confie le commandant de la CRS autoroutière interviewé par la chaine de radio. « On peut voir à plusieurs centaines de mètres, voire un kilomètre ou deux« .

 

Le dispositif sera prochainement déployé sur de nouvelles zones dans le département, comme l’a officiellement annoncé la Police nationale sur son compte Twitter.




Date Yohan Dehan,