radar-tourelle-avocat-exces-de-vitesse-dehan-schinazi

Quelles infractions le radar tourelle peut-il vraiment détecter ?

Date Yohan Dehan, Article modifié le

Répondant au nom officiel de Mesta Fusion 2, le radar surnommé radar tourelle contrôlerait une dizaine d’infractions. Mais est-ce vraiment le cas ? Help Avocat fait le point.

 

Un radar déjà présent à Marseille, Vichy, Thionville, Roubaix, Strasbourg…

Il a d’ores-et-déjà élu domicile à Marseille, Vichy, Chenôve, Floirac, Mimizan, Thionville, Roubaix, Rochefort-Montagne, Strasbourg, Civrieux d’Azergues, Roissy-en-Brie, Saint-Germain en Laye, Le Thillot et sur l’A15 à Osny. À la fin de l’année 2019, les radars tourelles devraient être 400 sur les routes de France, et 1 200 à la fin 2020 – sans compter les multiples cabines leurres pour pousser les conducteurs à la prudence.

 

Un radar qui, pour l’instant, se focalise sur les excès de vitesse

Mais aujourd’hui, le Mesta Fusion 2 n’est pas encore le super radar multifonction qu’agite la Sécurité routière. En effet, le radar tourelle est homologué pour sanctionner les excès de vitesse et, simultanément s’il y a lieu, les feux rouges ou clignotants grillés des passages à niveau. Un point, c’est tout.

 

À venir : distances de sécurité, dépassement par la droite, absence de clignotant…

Mais attention : il ne s’agit là que d’une limite à court terme. Car dans les mois à venir, la technologie qu’il abrite devrait également sanctionner – pour ne citer qu’eux – défaut des distances de sécurité, dépassement sur la droite, absence de clignotant, non-port de la ceinture de sécurité, conduite avec le téléphone en main, franchissement de ligne blanche ou encore non-respect du stop.

 

Autrement dit : au printemps 2019, seule la vitesse est dans le viseur des radars tourelles… mais dans un calendrier qui reste encore à définir, une bonne dizaine d’infractions devrait s’ajouter à son champ des possibles.




Date Yohan Dehan, Article modifié le