help-avocat-exces-vitesse-radars-dehan-schinazi

30 % d’excès de vitesse en plus dus aux radars vandalisés

Date Yohan Dehan,

De nombreux radars automatiques ont été mis hors service en marge du mouvement des Gilets jaunes. Conséquence : une hausse de 30 % des excès de vitesse a été constatée à la fin de l’année 2018.

 

Des radars qui conservent leur capacité de mesure de vitesse

Si les radars sont détruits, comment peuvent-ils relever les vitesses ? À cette question, c’est la Sécurité routière qui répond : nombre d’équipements, bien que leur appareil photo ne fonctionne plus, continuent de mesurer les vitesses des véhicules sans identifier les contrevenants qui, de fait, échappent aux amendes.

 

Une forte hausse des dépassements de vitesse autorisée

Or, le nombre d’excès de vitesse constaté sur les routes françaises a connu un bond de 30 % en décembre 2018, alors que près de 3 radars sur 5 sont hors d’état de marche depuis le mois de novembre.

 

L’avertissement du délégué interministériel à la Sécurité routière

Délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe expliquait tout récemment à RTL que cette augmentation n’avait « pas donné lieu à contraventions parce que les radars étaient voilés et que le cliché n’était pas exploitable ». Et de prévenir : « On voit bien que tout le monde accélère et cela va se payer en morts. Il faut vraiment que cela cesse ».

 

Le responsable conclue : « Nous réparerons bien évidemment tous les radars parce que c’est vital ». Au programme : le remplacement des radars automatiques par des radars tourelles, donc haut perchés, et par des voitures-radars.




Date Yohan Dehan,