dehan-schinazi-avocat-droit-routier-vitesse

Contrôleur électronique de vitesse : comment ça marche ?

Date FLA, Article modifié le

Autoriser un conducteur contrôlé en excès de vitesse de plus de 40 km/h et faisant l’objet d’une suspension de permis à conduire légalement ? C’est ce que souhaite instaurer le gouvernement dès 2021. Oui, mais à une condition : que le véhicule soit équipé d’un contrôleur électronique de vitesse. Les avocats de Help Avocat vous expliquent comment fonctionnerait un tel dispositif.

 

3 axes pour contrôler votre vitesse

Pour détecter un dépassement de vitesse, le contrôleur électronique de vitesse jouerait sur 3 tableaux :

  • le 1er : il localiserait le véhicule
  • le 2ème: il en mesurerait la vitesse
  • le 3ème: il couplerait ces informations à la vitesse maximale autorisée sur la portion de route

 

En outre, le dispositif indiquerait constamment au conducteur s’il est activé ou non, quelle est la vitesse limite sur la portion de route, et si cette limitation est respectée ou pas.

 

Quand risquerez-vous la suspension effective de votre permis ?

Si vous faites partie du public visé et que vous empruntez un véhicule (le vôtre, celui d’un ami ou encore un véhicule de location) sans vous être muni(e) du contrôleur électronique de vitesse et qu’un représentant des forces de l’ordre vous contrôle, vous serez sanctionné(e) par la suspension effective de votre permis ou son retrait.

 

La même sanction sera appliquée si vous avez commis un excès de vitesse en étant muni(e) du contrôleur électronique et ce, dès le lendemain de l’infraction.

 

Photo : Turbo




Date FLA, Article modifié le